Kumi Sugaï


1919 – 1996


Kumi Sugai est né en 1919 à Kobe, au Japon dans une famille de musiciens classiques japonais. Il réalise ses premières œuvres à l’huile à l’âge de neuf ans et devient étudiant à l’école des beaux-arts d’Osaka de 1927 à 1932. Sugai quitte prématurément l’école d’art pour travailler dans la publicité de la compagnie des chemins de fer électriques Hankyudentetsu de 1937 à 1945.

Au cours des années 1940, Sugaï se familiarise progressivement avec le travail d’artistes européens tels que Max Ernst, Paul Klee et Joan Miró qui marquent son oeuvre. A la fin de cette décennie, il découvre le travail des Américains Alexander Calder et Jackson Pollock à travers des magazines d’art. Il se consacre à la peinture dans son atelier de Kobe avant de partir s’installer à Paris en 1952. Il s’inscrit à l’Académie de la Grande Chaumière et il est introduit aux membres du groupe Cobra. Il se lie avec Doucet et Corneille. Sugai est proche du milieu de l’Art Informel et bénéficie des soutiens des critiques Jean-Clarence Lambert et Roger Van Gindertael. Il a sa première exposition personnelle à la Galerie Craven en 1953. A partir de 1955, il s’initie avec Jean Pons à Paris à la gravure et surtout la lithographie qui deviendra pour l’artiste un art à part entière. Il recevra en 1960 le prix du Musée national d’Art Moderne de Tokyo à la biennale internationale de gravure.

Considéré comme faisant partie des mouvements de la Nouvelle Ecole de Paris et du Nouveau Réalisme, il commence en 1962 à s’éloigner de l’abstraction en vogue à son arrivée à Paris, passant de motifs organiques calligraphiques, principalement monochromes, à une imagerie géométrique plus dure, un art abstrait qualifié de « hard-edge ». Sa nouvelle inspiration s’épanouit alors sur de grands formats et les séries.

Sugai fait partie de la première génération d’artistes japonais du XXème siècle à se familiariser avec les techniques de peinture occidentales. Sugaï décède en 1996 à Kobe, au Japon.

EXPOSITIONS PERSONNELLES

– 1953 Galerie Craven, France
– 1957 Galerie Le Gendre, France
– 1957 Galerie La Roue, France
– 1958 Galerie Creuze, France
– 1960 Rétrospective Städtisches Museum, Leverkusen, Allemagne
– 1961 Galerie La Hune, France
– 1963 Galerie Creuzevault, France
– 1963 Rétrospective, Kestner-Gesellschaft Museum, Hanovre, Allemagne
– 1968 Peinture murale pour le hall d’entrée du Musée national d’art moderne,
Tokyo, Japon
– 1974 Galerie Esplanade de la Défense, France
– 1983 Rétrospective, Seibu Museum of Art, Tokyo, Japon
– 1984 Rétrospective, Ohara Museum of Art, Kurashiki, Japon

EXPOSITIONS COLLECTIVES

– 1952 Salon d’Automne, Paris, France
– 1953 Deuxième salon d’Octobre, Galerie Craven, France
– 1954 Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, Belgique
– 1954 St Georges Gallery, Londres, Royaume-Uni
– 1955 Galerie Kléber, France
– 1955 Pittsburgh International Carnegie Exhibition, Etats-Unis
– 1956 Galerie La Roue, France
– 1956 Salon Réalités Nouvelles, France
– 1956 Galerie Arnaud, France
– 1957 Galerie Le Gendre, France
– 1957 Salon de Mai, France
– 1957 Biennale de Paris, France
– 1957 Galerie Creuze-Balzac, France
– 1958 Exposition Universelle ,Bruxelles, Belgique
– 1959 Kootz Gallery, New York, Etats-Unis
– 1959 Biennale de Sao Paulo, Brésil
– 1960 Musée de Leverkusen, Allemagne
– 1961 Galerie Charpentier, Paris
– 1962 Biennale de Venise, Italie
– 1962 Tate Gallery, Londres, Royaume Uni
– 1963 Musée des Arts Décoratifs, Paris, France
– 1965 Biennale de Sao Paulo, 1er prix des artistes étrangers, Brésil
– 1967 Exposition universelle, Montréal, Canada

COLLECTIONS PUBLIQUES

– Musée d’Art Moderne, Paris, France
– Bibliothèque Nationale de France, Paris
– Musée National d’Art Moderne – Centre Pompidou, Paris, France
– Musée d’Art Moderne de Troyes, France
– Musée National d’Art Moderne, Tokyo, Japon
– Metropolitan Museum of Art, New York, Etats-Unis
– Musée Solomon R. Guggenheim, New York, Etats-Unis
– Musée d’Art Moderne de Rio de Janeiro, Brésil
– Musée National du Danemark




Autres artistes