Yasse Tabuchi


1921 – 2009


Yasse Tabuchi est né est 1921 à Kitakyûshû, au sud du Japon. Il suit des études d’Histoire de l’Art à l’Université impériale de Tokyo entre 1946 et 1951. En parallèle il participe à des expositions dès 1947, et obtient le prix Okada en 1949. En 1950 une sélection d’oeuvres du Salon de Mai est présentée à Tokyo. Fasciné par la peinture d’avant-garde, il décide de venir s’installer à Paris dès 1951. Il intègre l’Université Sorbonne Paris IV et rencontre Alechinsky, Appel, Corneille et Asger Jorn et Hartung. Dès 1953 il expose au Salon des Réalités Virtuelles, puis à partir de 1955 au Salon de Mai.

Une grande curiosité le pousse à visiter l’Europe. Il part au Danemark où il s’intéresse à l’archéologie scandinave et réalise sa première exposition personnelle à Copenhague en 1954. Une seconde exposition lui est consacrée en 1955 au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Puis il voyage également aux Pays-Bas et en Allemagne, avant sa première exposition organisée par la Galerie Lucien Durand à Paris en 1956.

Abandonnant les tendances surréalistes de ses premières toiles, Tabuchi élabore une figuration poétique, mélange d’images intérieures et d’emblèmes mystiques qu’évoquent des signes picturaux. Le graphisme de ses débuts a disparu et ses compositions se résument en taches de couleurs « explosion végétale et chromatique où la souplesse des lignes et des formes se soumet spontanément à une composition à la fois dynamique et stable » (Georges Boudaille, exposition de Yasse Tabuchi « Cimaise » mars-avril 1956).

En 1959, Tabuchi emménage dans le village de Vauhallan, dans l’Essonne, où il vivra et travaillera jusqu’à la fin de ses jours. Il ouvre également un autre atelier au Croisic, en Bretagne, en 1987.
Il retourne au Japon en 1960 pour une exposition majeure à la Tokyo Gallery. Il est alors libéré de ses doubles influences, occidentales et orientales et affirme la vitalité de son art. En 1964, il signe un contrat avec Jean Pollak, directeur de la prestigieuse Galerie Ariel à Paris. Il publiera dans sa langue natale sept livres portant notamment sur les sensibilités et les pensées comparées de l’Occident et de l’Orient. En 1985, il est décoré de la médaille d’Officier des Arts et des Lettres. Il décède en 2009 à Vauhallan à l’âge de 88 ans.

EXPOSITIONS PERSONNELLES

– 1954 Galerie Noa-Noa, Copenhague, Danemark
– 1955 Galerie Creuze, Paris, France
– 1956 Galerie Lucien Durand, Paris, France
– 1956 Galerie Kleber, Paris, France
– 1960 Galleria del Naviglio, Milan, Italie
– 1961 Tokyo Gallery, Japon
– 1963 Galerie Leger à Malmö, Suède
– 1965 Galerie Ariel, Paris, France
– 1970 Galerie Nova Spectra, La Haye, Les Pays-Bas
– 1982 Rétrospective au Musée municipal de Kitakyushu, Japon
– 1983 Galerie Motte, Genève, Suisse
– 1990 Rétrospective au Musée national de Tokyo, Japon
– 2002 Rétrospective au Musée Municipal de Kitakyûshû, Japon
– 2006 Rétrospective au Musée d’Art Moderne, Hayama, Japon
– 2011 Galerie des Tuiliers, Lyon, France
– 2011 Exposition au Musée du Parc Caillebotte, Yerres, France
– 2014 Rétrospective au Musée d’Art Moderne de Kamakura, Japon

EXPOSITIONS COLLECTIVES

– 1953 Salon des Réalités Nouvelles, Paris, France
– 1954 Exposition au Musée Leverkusen, Allemagne
– 1954 Club des Quatre-Vents à l’Académie Ranson, Paris, France
– 1955 Salon de Mai, Paris, France
– 1955 Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, Belgique
– 1955 Musée de Sarrebruck, Allemagne
– 1956 Exposition internationale d’Art expérimental, Anvers, Belgique
– 1957 Musée Stedelijk, Amsterdam, Les Pays-Bas
– 1957 Musée Royal de Liège, Belgique
– 1958 Exposition au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris, France
– 1958 Musée d’Art Moderne, Tokyo, Japon
– 1958 Galerie Birch, Copenhague, Danemark
– 1958 Exposition au Musée National de Stockholm, Suède
– 1961 6e Biennale de Sâo‐Paolo et Rio de Janeiro, Brésil
– 1964 Galerie Birch, Copenhague, Danemark
– 1965 Musée Galliera, Paris, France
– 1968 1ère Triennale d’Inde, New Dehli, Inde
– 1979 Musée national d’art d’Osaka, Japon
– 1996 Musée d’Art Moderne, Kamakura, Japon

COLLECTIONS PUBLIQUES

– Musée National d’Art Moderne – Centre Pompidou, Paris, France
– Fonds National d’Art Contemporain, Paris, France
– Bibliothèque Nationale, Paris, France
– Musées Nationaux : Tokyo, Kyoto, Osaka, Japon
– Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles
– Musée d’Art contemporain, Tokyo, Japon
– Musées Départementaux Japon: Fukuoka, Fukushima, Aïchi, Kanagawa, Tochigi, Toyama, Mie, Kamakura
– Musées Municipaux : Budova (Yougoslavie), Musée des Augustins (Toulouse), Verviers (Belgique), Silkeborg Kunstmuseum (Danemark), Malmö Konsthall (Suède), Städtsches Museum (Leverkusen, Allemagne), Iwaki, Fukuoka, Shimonoseki, Kitakyushu, Nigata, Tokamatsu, Kakunodate, Oita, Osaka, Koriyama (Japon)
– Hakone Open Air Museum, Japon
– 20th Century Art Museum, Ikeda, Japon
– Sogetsu Museum, Tokyo, Japon
– Brigestone Museum, Tokyo, Japon
– American Express Bank, Copenhague, Danemark
– Centre Culturel de Philips, Eindhoven, Allemagne




Autres artistes